Get Adobe Flash player
You need Flash Player 8 and allow javascript to see the content of this site..

Javascript est peut-être désactivé de votre navigateur? Votre ordinateur n'est peut-être pas équipé du lecteur Flash ou ce lecteur nécessite une mise à jour...?
Vous pouvez l'installer grâce au lien ci-dessus pour consulter le site du Grand Parquet dans son intégralité.

Toutefois, un contenu alternatif (textes contenus dans le site) vous est proposé si vous ne souhaitez pas installer ou mettre à jour le lecteur Flash...

Merci de votre visite!

Le Vin Noir - Caviste - Montpellier

Quelques vignerons

Le raisin et l'ange
Paul Reder
Domaine le Conte des Floris
Mont de Marie
Domaine de Gaïa
Catherine Bernard
La Marfée
Domaine Elian da Ros
Vallat d'Ezort
Domaine Le Bihan
Domaine Richaud
La Roche Bussières
Domaine La Sorga

Chroniques vinesques

Les Belles de Nuit

Romain Bois est un jeune vigneron talentueux. Tout ce qu'il touche se transforme en matière soyeuse et gouleyante. Mais ne lui demandez pas comment il fait. Si vous lui parlez technique (il maîtrise parfaitement son sujet) vous n'y verrez que du feu et ses collègues en biodynamie vous serviront, peu ou prou, le même topo tout en faisant un vin aux antipodes du sien. La différence ne se fait pas là. Il y a une patte Romain Bois, un nectar qui ne ressemblera jamais a du St Chinian, vinifié dans le petit village de Lugné a deux pas de Roquebrun dans l’Hérault.
À partir des vieux cépages tant décriés (aramon, cinsault et carignan) autrefois allègrement arrachés(beaucoup s'en mordent aujourd'hui les doigts) dans son petit domaine de quatre hectares, il élabore trois cuvées aux goûts inimitables et aux tanins de velours. Raisins vendangés tôt, petits rendements, bouillie bordelaise pour les traitements ; cuvaisons courtes et un passage en fûts de plusieurs vins qui n’oblitère pas la matière, mais au contraire la complète, lui donnant un singulier côté fumé. On est loin des grosses carrures hyper tanniques qui font trembler de peur les palais les plus aguerris. Les jeunes rebelles du vin nature sont passés par là et exit les vins d’oenologue et leur suprématie imméritée et tapageuse. On réclame de la souplesse, de la nuance, de la fraîcheur ! Le laboratoire des grands vins à venir se trouve ici, en Languedoc-Roussillon et Romain Bois avec ses cuvées Songe, Grenade et Grenache nous le prouve avec brio.

La Sorga

Le vigneron en vin nature ne répond pas, il questionne. Le buveur de vin naturel veut s’étonner, il veut être ébloui. Il prend plaisir à ne pas comprendre, comme un enfant devant le prestidigitateur… Il préfère être ébloui que renseigné.
Un jour un mini-van s’est garé devant la boutique et Anthony Tortul, sa compagne et son chien sont venus me voir. Que pouvait me vouloir ce grand escogriffe, chevelu et barbu. Et puis il a sorti ses flacons, aux étiquettes fabuleuses, aux cépages improbables. Quoi ? Du sauvignon gris d’Ariège, un Limoux, un Corbières, Châteauneuf du Pape, du Cinsault. On a débouché les premières bouteilles et le vin était là : gazeux, pétillant, odoriférant, vivant. Anthony achète des raisins bio, assemble et vinifie sans ajout de souffre dans le plus pur respect du fruit, sur place ou bien chez lui, à Vias, ça dépend. S’il veut l’appellation ou s’il s’en moque. Nous on s’en fout un peu, de l’appellation. Certaines années il nous a proposé pas moins de 40 cuvées ! C’est un esprit vif et il sait ce qui se passe dans chacune de ses cuves, et il s’en passe des choses.
Ses vins sont tout sauf droits, chaque bouteille ouverte peut être différente de la précédente. Le buveur de vin nature doit aimer le risque, l’exigence du naturel se paie parfois de quelques mauvaises surprises, forcément. Le vin n’est pas filtré, stabilisé, protégé et les déviances font partie du jeu (goûts de pomme oxydée, arrière cour d’étable, poil de renard mouillé ? ) mais le jeu en vaut la chandelle. On croque directement dans le fruit cueilli à l’arbre et on sait que la terre qui a engendré ce raisin était vivante.

Thierry Forestier
Les Amis de la Lune

Souvignargues est une sorte de farwest où une poignée d’irréductibles se heurte aux foudres de la tradition viticole du Gard profond. Thierry Forestier en fait partie. Il aime les coteaux exposés à l’Est qui permettent à la grappe de mûrir tendrement sans risquer l’apoplexie. Ses vins sont tendus au cordeau. Un équilibre entre acidité, souplesse du fruit et maîtrise du degré d’alcool. Digestibilité donc. Il en résulte un fruit qui craque sous le palais comme une feuille morte dans les sous-bois.
Il n’est pas non plus fanatique de la sur-maturation, ni de vins confiturés, car ma foi, si on veut se beurrer une tartine bien épaisse on s’achète un pot de confiture, pas une bouteille de vin. Voilà deux cuvées à base d’Aramon (hé oui) et Syrah grenache. La mise en bouteille et les travaux de la vigne ne se décident qu’en fonction du calendrier lunaire. Respectueux de ses sols et attentif aux cycles de la nature, il veillera tout particulièrement à accompagner celle-ci plutôt qu’à la contrarier.
Le domaine s’appelle Mont de Marie et les vins Anathéme et Vertigo, ce qui ne manque pas de piquant et relève d’un bon esprit. Autre facétie qui nous le rend sympathique et force le respect, ses vins « nature » sortent à des prix plus qu’abordables : 6,50 et 8 Euros les mettant a la portée de pas mal de bourses. Quand je vous dis qu’il navigue à contre courant !

Contact et coordonnées

Le Vin Noir
5 place Bouschet de Bernard
34070 Montpellier
Tél : 04 67 06 54 92
E-mail

Conception du site

www.image-virtuelle.com

François Tomsu
Tél : 04 67 63 80 15
E-mail